« Je n’invente rien. Mais j’ai conçu un espace qui s’il n’est pas des plus étonnant me permet d’être au moins plus sincère avec le monde. » James Px.

.

.
Je suis Paris Bruxelles Nice Berlin Afrique Moyen Orient Je suis monde Je suis en vie Je suis ici

18 déc. 2014

Crescendo

« J'ai vu une grande église 
Aux portes ouvertes 
Tous ceux qui en sortaient étaient pâles
Forts et prêts pour mourir... » Edith Södergran
J'ai choisi de rester dehors
J'ai vu une horloge maquillée
Souriante et ponctuelle
Du cœur de ses aiguilles
Une main se tendre
Elle jouait son bonheur au sort
Je suis tombé sur elle
Elle est tombée sur moi
Et dans l'intervalle
Tradition et religion
Noël et père noël
Rouge et vert
Voilà
Le micmac du XXI
Le tandem du dilemme
Sachant qu'un dilemme
Est une situation qui offre
Une alternative
Dont les deux partis sont d'égal intérêt
Ah Égalité Fraternité Liberté
1789
Un tiercé dans le désordre
Et la justice
Avec les années qui suivirent
De belles têtes tranchées
Au nom de la loi de la raison d'état
Et des scélérats
Après le siècle des lumières
Voici le XXI siècles
De la guerre des illuminations
Laïques et religieuses
Qui entraîne la fleur au bout du canon
Et le more aux dents
Belles injustices
Et croyances démesurées
Encore aujourd'hui
Tout penche du côté obscur
Comme celui qui cherche
Un coupable à tout prix
Quitte à être rance et sans cœur
Voir même criminel
Ou celui qui accouche
Un amour filigrane dans un berceau
Aux plumes perverses et narcissiques
Le bûcher
Pour la sorcière abîmée de paganisme
Et de ne je ne sais quoi
La laïcité est une invention
Au même titre que les crèches
Et que dire du petit Jésus
Comme de tous les autres
Copains d'avant ou ennemis d'après
D’après qui d’ailleurs
La seule chose de visible
Humainement possible de voir
Pour ne pas être déçu
C'est qu'un âne reste un âne
La crèche fait partie depuis des siècles
Des traditions populaires
Et de l'imaginaire des Français
Doivent-ils déposer leurs pantalons
Pour voir que même juifs et musulmans
Fêtent Noël à leurs manières
Car la république est laïque
La loi est la loi
Et comme nul est censé ignorer la loi
Certaines âmes errantes ou libres pensées
Se réveillent et dénoncent
Comme dans les années troubles
Qui ont suivi les années folles
Qu'une crèche n'a rien à faire
Dans un lieu public et républicain
Ils rappellent que la loi de 1905

« interdit (...) d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions »

Dans ce cas imprécis
Où l’homme l’est de plus en plus
Si nous devions appliquer la loi Hadopi
Nous pourrions fermer l'écran
Et tant d'autres choses
L'intelligence est un feu d'indulgence
De tolérance et de bon sens
Qui doit animer l'homme sans cesse
Et non pas le rendre austère
Guidé par son incapacité
D'intégrer la différence
En dehors de codifications
Totalitaires ou extrémistes
De la Gaule l'errance
Et la loi aux oies de la libre pensée
Finalement en me réveillant ce matin
J’ai vu la vie autour de moi
Et j’étais toujours libre
Sur le sol de France
Enrhumé mais heureux
D’avoir fini d’écrire
Une connerie de plus
Une dernière nouvelle
La bible
Une merveille au même titre que le Coran
N'est plus le livre
Le plus édité dans le monde
C'est le catalogue Ikéa
Une nouvelle déliquescence
Où l'uniformité habillera la planète
Entre « Brasil et Soleil Vert »
Au nom d'un emballage de qualité
Protégeant la faune et la flore
Enfin un idéal commun
« Le meilleur des mondes »

27 nov. 2014

La vache et le prisonnier

La raison de ce texte  
Je publie entre autre mes textes sur « jepoème » 
Un forum de poésie souvent en perdition mais très populaire 
C'est juste une mise en forme pour ne pas dire au point
Rien de grave 
Une satire
Dessinateur Sylvain Vallée

La vache et le prisonnier

Entre une fuite en avant
Et une halte sur un divan
Qui n'a pas peur est un fou
Est-ce que les fous
Font tous peur

Je ne suis pas venu ici
Pour faire du marché noir
Mais pour lire de la poésie
« Originale » ou pas
En poster pour les partager
Comme un couvert au bout d'une table
Et parfois pour en commenter
Sans papelardise
En essayant de ne pas humilier
Pour détendre l'atmosphère
Souvent viciée
En essayant de ne pas percer
La couche des squatters
Pour parfois sortir des rails
En essayant de ne pas dérailler
Un écart ici ne tue personne
L'emmerde un peu
Ni plus ni moins
Le centre de gravité est ailleurs

Ses hommes et femmes
Vaches et prisonniers
Toujours les mêmes
Cycle perpétuel
De pseudos occasionnels
Ou permanents
Existent en jouant au tennis verbal
En foulant la terre battue
En dehors des bandes blanches
Car ils n'ont guère d'autre terrain de jeu
Parfois de ses querelles
Naît de belles poésies
Voir plus avec de l’imagination
La connerie comme l'amour transcende
Chacun est libre entre ses murs
Mais la liberté a des règles
Pour qu'elle perdure
C'est d'une grande banalité
De le dire
Mais toujours bonne à rabâcher
Pour ne pas mourir

La vache et le prisonnier
Une vraie fausse communauté
Ils ne sont qu'une poignée
Ni gentils ni méchants
Ils se sont juste appropriés
Comme une mère
Avec un enfant adopté
Le site et l’éditorial
Cette semaine le thème est le plagiat
Une première page contrefaite
Ce qui leur permet
D'avoir une grande visibilité
Et d'étouffer tous les autres
Ils sont de connivence
Consciemment ou inconsciemment
La perruque cache la calvitie

Un site bloqué quelle misère
Et abandonné par son propriétaire
Où il n'y a personne pour faire la police
Est un site condamné à l'errance
Pour ne pas dire plus
Sachant que l'horreur
S'amuse derrière votre dos
A qui le tour

La prison n'est pas innocente
Mais l'innocence peut être en prison
C'est le puzzle de l'injustice
Où elle n'a rien d'autre
Pour finir la fresque
Comme si l'enfermement ultime
N'était que la solution
Jepoème est bien votre maison

Bien à vous

25 sept. 2014

Rapport linguistique improbable (Esquisse)


Je viens de voir sur Pinterest
Une image intelligente
« Entre ma personnalité et mon attitude
Ma personnalité est qui je suis
Et mon attitude dépend de qui vous êtes »

Let that be a warning to you
Vous ne pouvez pas me parler Français
Ou Breton Picard Corse Basque Alsacien
Et j’en passe et du curare
Que cela vous serve d'avertissement
Même si je zozote Papy fait de la résistance
En langues d'oïl d’oc et de si avec mamie
Assise entre Frédéric Mistral et Jules Mousseron
Où est-ce que t'as mis les raviolis
On s'en fout j'ai les mêmes à la maison
Dans l'armoire Normande
Entre Cafougnette et Tartarin

Bon on reprend pour le Savoyard
Annexé en 1860 par hasard
Quelques morts à Thônes
Un chicken legs frites et coca
Sauce barbecue sans laitue vireuse
Pour l'Auvergnat
Et n'oublie pas maman
Je n'aime pas la terre dans les pissenlits
Mais en abondance le lard fumé

Dis-moi langue Corse
Tu veux une île flottante au beurre salée
Avec un pin de glace du Groenland
Qui fond sous nos yeux
Ou pour en finir
Un pain en plastic bien dosé
Monta a sega
Je n'aime pas les surprises
Trop tard regarde c’est la banquise
Fuck un bébé dans ta soupe de châtaignes
U stragneru

Dis-moi langue Alsacienne
Tu veux  un kougelhopf au beurre noir
Ou un pain d’épices
Contre l’arbre de Noël de ma mère
Usse fix
Inne nix
Je n’aime pas le sucré avant la Saint-Nicolas
Trop tard regarde c’est Saint-François
Le roi des Huns sans être Franc
Et des autres fainéants

Il s’est pendu à ses Basques
En sautant sur un sapin chauve
Avec son béret vert
Asto bat bezala txapel bat janzten zituen
Il le porte comme un âne Corrézien
Avec les oreilles collées sur le Front
Dans l’hémicycle des convoyeurs de fond
Allo Cahuzac non c’est Thevenous
Encore où as-tu mis la petite coupure
Au chaud sous le cul de l'avocat
Lequel celui de Gilbert Colin-Maillard
Niché en haut du perchoir maître corbeau
Solennellement nous dit pas vu pas pris
La France aux Français
Je ne dirai rien et rien compris
Je ne suis pas autoritaire
J’ai juste de meilleures idées

Et Cohen
Ben dis-moi quelque chose
Tu tires ou tu pointes sur l'émirat désunis
Le vaisseau mère attend la solution finale
Das ist nicht verrückt
Et un Perrier pour la dernière bulle financière
Pour un ancien Grouchot marxiste de la barricade
Tu as fini sur le trône d'Europe 1 après celui de Bruxelles

Comme je me faisais un sang d’encre
Avec ce monde devenu numérique
J'ai cloué un missel à ta porte
Pour ton héritage musical et poétique
Avec un saphir en plastique
Mais ton Judas m'a encore pendu
Avec les lauriers de Dante
Entre les toilettes d'un euro septique
Et un pékin de 北京
Du chou gras de Bruxelles au chou chinois
Avant que le messie me sauve de ce mystère
Par delà le dernier empereur
Je vous dois combien
Pour le cure-dent de mon lapin crétin
La paille et le milk shake banane

Dites-moi à la fenêtre
Alain Finkielkraut déjeune bien avec Michel Serres
Le monde est devenu pervers
Non numérique
Et amnésique

Have you read that book
T’as gueule je suis malentendant

*

Merci à
Saint-François et Saint-Nicolas
Dante
Frédéric Mistral et Jules Mousseron
Gilbert non pas Danièle mais Collard
Colin-Maillard
Noël Mamère
Mamie et Papy
Maman
La banquise du Groeland
L’armoire Normande
Grouchot Marx
Perrier
Cahuzac et Thevenous
Aux choux de Chine et de Bruxelles
L’empereur
Judas
Et aux morts de Thônes pour le non au rattachement de la Savoie à la France
Aux langues régionales et à leurs fromages
Aux oublis qui ne sont pas innocents

18 sept. 2014

L'interview bis repetita placent

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?
On écrit parce que l’on a cette boule dans le ventre et pour qu’elle éclate à la lumière avec les yeux de l’esprit, on se déshabille. 
Au départ avec légèreté et franchise, pour ensuite se jouer du vrai et du faux, du réel et de l'irréel.
Et il y a le temps. 
Ce temps qui court et qu’on aimerait ralentir dans le hasard d’une opportunité.
Écrire plutôt que peindre, seul sur son île avec un portable relié à mille et une vues, à mille ondes, à internet. 
C’est décidé, on écrit.

Et à quand remonte cette libération ?
Je ne crois pas que c’est une libération, mais plutôt un emprisonnement à ciel ouvert dans lequel vivre sans voyager est impossible, où s’exprimer sans parler est possible.
Ma passion de l’écriture est récente. Depuis que je ne peins plus. C’est une alternative.
J’ai toujours aimé m’évader dans l’imaginaire. 
Chaque fois qu'un homme invente ou crée, un grand éclair poétique jaillit. Je n'aime pas être spectateur, je préfère être dans l'éclat.

Vous écrivez le matin, le soir, la nuit ?
Je suis libre.
Entre toutes les banalités quotidiennes que chacun connait comme le matin je me brosse les dents, le soir aussi. 
La nuit je rêve. 
Et si l'idée me précède, j’avance dans le noir pour chercher la cadence de ses pas qui s’accélère. Je cours devant de plus en plus vite et me voilà prêt face à l'écran, à tout ce que j'ai déjà écrit, à ce qui me reste à écrire.

Suivez-vous une organisation précise pour planifier vos séances d’écriture ?
Non. 
Improvisation totale, l’écriture s’invite lorsque j’ai quelque chose à dire. 
La seule contrainte si l'idée fuse est de la noter avant de la développer plus tard.
Mais je n’ai pas besoin de forcer le trait…

Qu’elles sont vos sources d’inspirations ?
Elles sont autour de nous.
Du glacier à l’océan, chaque instant recèle sa poésie. Il suffit d’être attentif en suivant le cours d’eau.

Quel est votre prochain challenge ?
Je n’aime pas le mot challenge. 
Derrière ce mot se cache un côté compétition et la poésie n’est pas une compétition, c’est une raison, une raison d’être et de partage. 
Et pour partager, j’aimerais lier le mot à la scène, à la sculpture, à la peinture, sortir mes vers d’un carquois parfois sibyllin pour les mettre à la portée et vue de tous.
Vers des gens qui ne lisent jamais de poésie ou qui pensent qu’elle est inaccessible ou ringarde.
Aujourd'hui l'homme en crise a besoin de la poésie, elle doit être intrinsèque à son bonheur et le ciment des « sans abris ».

Que pensez-vous de l’édition numérique ?
L’édition numérique est un virage incontournable. Le livre numérique est une simplification d’échange entre l’auteur et le lecteur. Mais pour moi le livre reste avant tout une histoire d’amour et d’odeur, pour résister, l’édition papier doit être sensuelle, un livre d’art qui ne peut pas être abandonné. Croire que les livres n’ont plus de place, c’est comme avoir cru que l’on arrêterait de peindre lorsque la photographie est apparue, au contraire, il est né de cette apparition l’art moderne… Le numérique est l’avenir, un tremplin pour tous ceux qui ne lisent pas de poésie. Et lorsque l'on finit par aimer, on est prêt à tout, à acheter un livre papier pour l’avoir sous les yeux le jour j…

Comment imaginez-vous l'avenir de l'édition en France ?
Aucune idée.
Je ne suis pas dans le circuit.
Je suppose comme tout ce qui est bas de gamme et « numérisable », le livre papier deviendra une exception bien qu’il soit plus pratique dans beaucoup de domaine, comme lire à la plage avec une tablette, c’est impossible. De toute façon le beau livre, celui qu’on aime et qui demande un savoir faire particulier sera toujours disponible... Même si le lecteur devient de plus en plus rare, il reste l’amour du livre, au pire ses amis sa famille et l'auteur… Pour vivre heureux, vivons cachés.

Des auteurs de références ou que vous aimez qui influencent  votre écriture ?
À la fois tous et aucun. Je ne suis pas ce que l’on appelle un fan en plus, je n'aime pas vraiment lire ! Enfin lire des romans ou des essais… Des choses longues.
Ce n’est pas de la paresse ni un manque de curiosité mais de l’impatiente ou d’attention.

Est-ce un comble pour quelqu'un qui aime écrire ?
Je ne sais pas, si ce n'est que la vie m'influence plus que les auteurs.

À travers vos écrits quel message souhaitez-vous véhiculer ?
Lorsque j'écris je ne me pose pas cette question car je n'ai aucune prétention, je ne suis pas un intellectuel juste un manuel qui cherche les clés pour ouvrir les portes qui m’interpellent. L'amour est sans doute le dénominateur commun de mes textes comme toutes ses questions existentielles que l'on se pose sur soi et le monde.

Vous êtes plutôt chien ou chat ? Fraise ou chocolat ? Thé ou café ?
Je suis chien loup sous l'étoile du berger, chocolat noir avec éclats et café éclair dans un nuage de lait.

12 sept. 2014

Microblogage d'une révolution

Blogger me signale trente huit abonnés
Et une vingtaine de disparus
Facebook soixante 
Et j'attends le soixante et un
Twitter est absent de mes gazouillis
Pourtant j'aime bien le petit oiseau bleu
Mais je suis trop bavard
Chaque tweet publié est limité à cent quarante caractères
Il contraint l'utilisateur à être un éjaculateur précoce
De la langue de Molière 
Ou de celle de Michel Houellebecq
Ce qui est le plus probable
Ne pas confondre avec Danny Welbeck
Un mouton qui court après un ballon

« Où est-ce que je suis
Qui êtes-vous
Qu’est-ce que je fais ici
Emmenez-moi partout…»

Et si je lui plumais le bec et le bec
Ou la queue et la queue
Pour dire que Mimi aime tweeter pour la presse Belge

« Les morts sont habillés en bleu
Et les Bleus habillés en morts
Toujours un endroit où il pleut,
Pas de vie au-delà des corps… »

Google+ quarante cinq cercles rouges
Me suivraient dans l’ombre
Contre cinq en plein soleil
Près d'un million deux cent milles passages
Au pied de mon lit et aucun survivant
Toute ma vie j'ai voulu être
Comme celui qui est devant moi
Je me lève et je le salue
J'ai toujours voulu être dans sa lumière
Toute sa vie il a voulu être plus petit
Il se baissait et se voûtait
Il a  toujours voulu être dans l'ombre 
Il a réussi enfin presque 
Tu parles de Michel Houellebecq
Non de dieu
Il a de l’humour de l’humour noir
Ce qui résiste le mieux sur terre
C'est la tristesse
Pourtant le comique est parmi nous
Ce qui résiste le mieux sur internet
C'est la solitude
Pourtant la foule est devant nous

Rappelons-nous qui nous sommes
Là se tient une clé sans serrure
Un trou une toile d'araignée
Un poisson rouge dans son bocal
Une cougar dans une Ford mustang
Un portable déchargé
Le vertige de la domination
Le besoin d'être au-dessus de la mêlée
De maîtriser en vain amour et douleur

Et il y a cette musique

Un mas isolé quelque part en Provence
Si froid l'hiver si chaud l'été
Une plume clouée au-dessus de la porte
Indique l'encre noire qui coule sur les murs
Badigeonnés à la chaux
Où en catimini les portraits changent 
Et partout de la fine poussière
Où le temps égrène la réflexion
Sur le bahut une poésie d'Anna Akhmatova
Où ses lettres d'amour
Jaunissent et s'abîment
Cette chose qui occupe ma place à moi
Je ne la connais pas
Mais j'efface une larme
Au bord de mes paupières
Et referme la porte

Je n'ai pas encore saisi cet acharnement
Je dois vraiment les emmerder
Ah le modérateur quel crétin
Un avorton de la pluie et du beau temps 
Un poinçonneur de papier toilette
Imbibé d'eau de Cologne de chez Tati
Juste un règlement de compte

On imagine on échafaude on théorise
Et puis il faut confronter tout cela à la réalité
C'est à ce moment-là que les poètes bâtissent des révolutions
S'accrochent à la muse de chair ou d'air
Presque tous les poètes en ont besoin
Des révolutions tout droit sorties des laboratoires
Que se passera-t-il demain
Pour le savoir vivons l’expérience d'une révolution

Choisissons la nôtre et ouvrons les portes

30 juin 2014

Les conseils de narcisse à la poire belle hélène

Voilà le poète le plus crétin de l'hémisphère nord terrestre poétique
De tous ses membres disparus du cercle de la base fantomatique
Il n'en est pas moins le plus intelligent
Amateur de la chose pendant ses heures creuses
Professionnel pendant ses heures de crises
Il vous offre à titre gracieux quelques conseils étonnant
Rien n’est original
Sauf ce que je fais
Volez où vous pouvez
Comme tout le monde
Les scrupules ne me connaissent pas
Désormais vous non plus

Volez tout ce qui est source d’inspiration
Éviter tout de même la politique
Elle est déjà enceinte de neuf mois
Ne compliquez pas la tâche des huissiers
Ni des sages-femmes de l'Élysée
Volez ce qui nourrit votre imagination
Éviter les sites de poésie
Comme celui sous vos beaux yeux
La cougar en manque d'amour
ou la teinture de cheveux mâle et fric
Nourrissez-vous de vieux films
De films pornographiques
Pour la peau des amygdales de votre concubine
Ou pour la catogan de votre amant
 De votre vie privée on s'en fout
Mais on aime savoir alors laissez la webcam branchée
Nourrissez-vous
De livres de musique de peinture de photographie
Et encore de poésie mais de la vraie
Ou de la fausse originale
De rêves de conversations impromptues
D’architecture de ponts de panneaux de signalisation
D’arbres de nuages d’eau d’ombre et de lumière

Faites comme Picasso et ses poursuivants
Ou ses précédentes lumières
Ne volez que des choses qui parlent
Directement à votre âme à votre sexe
À défaut à votre petit doigt élevé à la cire d'abeille
Volez des masques africains muets
De la Marseillaise à la Javanaise
Les feuilles mortes de Prévert
Volez tous les essais romanesques 
Écrit par la troisième mains
De nos écrivains et consorts
Les idées nouvelles d'illustres inconnus
Si vous le faites avec charisme
Votre travail sera authentique
Et protégez les œuvres de l'autre avant lui

L’authenticité n’a pas de prix
Comme la peau d'une chèvre espagnole
Qui chante anglais en playback
L’originalité n’existe pas
C'est moi qui vous le dit
Et ne perdez pas de temps
À cacher vos escroqueries
Célébrez-les plutôt

Quoi qu’il arrive
Souvenez-vous de ce que dieu vous a dit
« Ce qui compte ce n’est pas d’où viennent vos idées
Mais ce que vous en faites »
Une citation volée par la vague de jean-Luc Godard
Et pour finir mon offre de prix
Hors du monde
Il ne sera jamais un martyre
Entre facétie et désespoir
Entre besoin de sainteté
Et tentations charnelles
Il est libre Narcisse
Et la belle Hélène folle d’amour
Pour ce génie de la terre

Maître 
Vôtre poire Belle Hélène
Avec une ou deux boules de vanille
Mais il n'y a pas de glace dans cette recette
Me souffle Maïté non pas celle de la télévision
Sans doute Miss Terre


13 mars 2014

Petit guide pour poètes novices

Pour réussir sa carrière
 Sans casser de sucre sur Pierre Paul ou Jacques
Rien de mieux qu'un bon réseau
Quatre-vingt pourcents des commentaires
Sont pourvus par relations
C'est ce que je constate sur tout le territoire web poétique
Et peu importe le niveau
D'un poste d'assistante en prose
Pour maître Corbeau sur son arbre de Judée
À un de commercial en langues mortes
Pour les « afinados pro natal » de la langue de bœuf
Ou de directeur général en vers classiques
Pour les oligarques du vers solitaire

Sachez que le meilleur cristal est fabriqué en bohème
Quant à la poésie la lune y réfléchit

Je note des évolutions parmi les dernières tendances
La multiplication des réseaux de femmes
De « Business Angels »
Et autres volatiles de la jambe folle
Comme le syndicat des trous de serrures
Pour le reste je trouve de tout comme chez Castorama
De la franc-cochonnerie aux clubs épicuriens
En passant par les cercles de réflexions les plus secrets
Comme chez Boris cache-cache
Et du « Sésame, ouvre-toi ! » d’Ali dans le Baba
Vous allez me dire mais où veut il nous amenés
Je vous rassure je ne fais de pub pour blablacar
Et vous le serez
Quand je dirais « Sésame, referme-toi ! »

Et patiente le monde appartient désormais
À celui qui sait attendre
Pour vous aider à ne plus pleurer sur votre sort
Ou pour conforter votre pouvoir
Je vais vous filer quelques mètres de rhubarbe

Et pourquoi et quand intégrer un réseau
C'est l'outil indispensable pour construire
Ou parfaire votre réussite poétique
Que vous soyez jeune diplômé en lettres anonymes
Ou président du printemps des poètes disparus
En revanche il vaut mieux faire sa demande d'inscription
Quand on est jeune diplômé de préférence
Et vierge de tous soupçons
Ou très vieux les orteils au bord du précipice
Ou quand on est en poste éjectable avant le chômage
Et non pas quand on traverse une période d’ovulation non féconde
Même si les poules en Belgique ont des dents

Comment choisir son réseau ou clan
Selon les heures d'ouvertures du guichet
Vous allez me dire que l’on ne choisit pas son clan
Comme on ne choisit pas sa famille
Il faut bien entendu avoir des affinités avec le sujet du clan
Ensuite il est opportun d'appartenir à différents clubs
De boxe ou de streptease selon le sexe de votre kangourou
Si vous avez fait une école buissonnière
Intégrer le clan des anciens mythomanes
En grand nombre sur le réseau
Un lié à l'art de vivre quand on est seul devant l’écran
La plus grande majorité l’a emporté
Dieu repose en paix et les cloches sonnent
Et un plus axé sur la réflexion
Ma chandelle est morte je n'ai plus de feu

Il ne faut pas se perdre en s'éparpillant
Dans trop d'activités fantasmagoriques
Mais la bonne proportion est de passer environ
Cinquante pourcents du temps de la semaine
À cultiver son capital mot social et ou confiance
Pour être plus clair
Commentez et votez à tire larigot
Il faut voir également en fonction de son budget sommeil
Les abonnements sont chers mais fiable
Il suffit de voir les heures de connexions
De certains boxeurs ou strepteaseuses
Mais aussi en fonction de ses connaissances
Certains clans étant très privés
Et nécessitant l'appui de parrains pour y entrer
Un droit de cuissage est même demandé pour le clan DSK
En revanche beaucoup sont très accessibles
Et ont des antennes partout
Sous terre sur la lune au Quebec

Quelle attitude adopter quand on intègre un clan
Écouter sans parler au départ les oiseaux aux plumes soyeuses
Pour bien comprendre le fonctionnement du clan ses habitudes etcetera
Prenez vos marques et laissez-vous du temps pour cela
Il ne faut pas être trop enthousiaste dans un premier temps
En envoyant des dizaines de poste ou de MP
Ou en relancer de façon incessante
Car les malentendants et les handicapés de longue date
S’offusquent à chaque poussée d’adrénaline
On les comprend ils n’arrivent plus à suivre
Alors ils bloquent la jeunesse

Il y existe des règles de bonne conduite
(Rire les nuages arrivent)
Clairement annoncées ou officieuses à respecter
(Rire la pluie tombent)
Pour autant il est essentiel d'être actif
Dans la vie du clan et de participer aux ateliers
Un clan est l'intersection entre sa vie et sa vie
Ou sa vie de chien et sa vie de vieux
Ou sa vie rose et sa vie noire
L'idée n'est pas de s'y faire des amis
(même si ça peut être le cas avec le temps)
Ou de venir dénicher à tout prix une opportunité de mariage
(Rire il neige)
Et d'être extrêmement intéressé
Et focalisé sur ces flots cons
Mais de créer des contacts
Avec des personnes qu'on n'aurait pas forcément rencontrées ailleurs
Et également d'apprendre des choses
(Rire le soleil revient)

« Sésame, referme-toi ! »
Et je vous dis joyeux printemps
Bien que parler pour ne rien dire
Écrire pour ne pas être lu
Vaut mieux se taire et ne rien écrire

28 févr. 2014

Tout ce que je dis ne va pas à la messe... Mais...


Un cimetière de baleines préhistoriques retrouvé dans le désert d'Atacama.
Hallucinant pour un désert à 3000m d'altitude ! Comme quoi tout est possible, j’arriverai bien un jour au Panthéon…

Les chiffres du chômage dont on parle moins et qui sont pourtant alarmants. 
Il faut savoir s'enlever les doigts du cul et ne pas attendre des politiques qui n'ont rien d'autres à faire que de faire bonne figure pour toucher leurs salaires et grimper dans l'hémicycle pour toucher les couilles de Dieu histoire d'avoir une promotion dans le bazar gouvernemental... Un petit poste pour ta sœur qui a fait une grande école à ne rien faire mais grande alors un poste de conseiller de rien et hop un de plus...
Qui suce ? La femme de ménage... Virée !

Le nombre réduit de candidatures aux municipales… inquiète …
Dans très peu de temps il faudra aussi la parité de la peau de la religion etcetera peu importe la qualité du candidat c'est la parité seule qui est aux yeux des aveugles la preuve d'une vraie démocratie de qualité... Sur le fond, il y a de l'idée, mais sur la forme, c'est absurde ! Comme celui de faire croire quand travaillant moins, on aurait plus de loisirs et que l'on créerait des emplois ou travailler plus pour gagner plus… De gauche à droite nos manchots d'illusions de papier politique non jamais connu l'entreprise la PME et ils veulent nous diriger comme des pions et non pas comme des hommes avec ce que cela implique... Bref j'abrège ça me gonfle ! Je n'irai pas voter au municipal il n'y a qu'un candidat pour l'instant et c'est le maire sortant... J'attends la suite au cas où mais j'ai fini de rêver à travers la politique, je rêve juste à travers mon émancipation et au système D à la poésie de s'en branle royal comme Ségolène qui n'a qu'une envie de remonter sur le podium pour nous montrer son arrogance... Elle a besoin d'un psy elle a dû souffrir plus jeune enfin même adulte avec son ancien tireur d'élite François premier baiseur à la façon Périclès... Casqué, pas vu pas pris « nanana... ».  Elle est belle la France !

Je veux bien qu'elle m'épouse cette va nu-pied… J’ai des chaussures trop petites.

Adeline Blondeau : elle abandonne la course aux municipales !
On ne peut pas tout jouer dans la vie car parfois la réalité dépasse la fiction !

Deux interpellés après des tirs contre la police dans un camp de gens du voyage…
À 500 mètres de chez moi pour pouvez améliorer votre score ! C’est la fête foraine…

Jean-François Copé dément les accusations du Point
Copé est là pour faire échouer la droite, il a les dents longues mais la bouche trop petite... Elles dépassent et ça fait peur ! Un point c’est tout un point partout bref il est où le Copé ?

Mathieu Gallet nommé à la tête de Radio France.
Encore un légume vert à la pensée rose qui a de l'appétit... À table et écoutons radio France sans nous endormir avant le dessert... Ici Londres à vous Paris !

715 nouvelles planètes repérées par le télescope Kepler.
Cela me fait de belles jambes... je vais changer de sexe et partir sur une autre planète !
Et puis hier j’ai découvert que la voisine bouffait du Canigou !

La CFDT veut une concertation à propos des intermittents du spectacle.
Les deux danseuses mâles d'opérettes intermittentes de leurs spectacles, elles veulent prendre mon manche de pinceau en plus ! Quand je n'ai pas de boulot, on ne me fait pas la danse du ventre donc tous à la même enseigne... C'est quoi un métier spécifique et le mien il n'est pas spécifique... Je fais des travaux acrobatiques... De la poésie et de la peinture !

Le Maroc suspend la coopération judiciaire avec la France.
Dommage ! Car les prisons Françaises manquent cruellement... de place, nous aurions pu envoyer des ressortissants Marocains en stage de préparation au retour dans leurs belles prisons natales... C'est de l'humour ! Mais seraient-ils revenus vivant ?

Les Français verraient bien Manuel Valls à Matignon et Ségolène Royal place Beauvau.
Je vois que les cocus de la politique gravissent l'orifice du pouvoir... Pour arriver au sommet ! Parfois ils glissent mais rebondissent dès qu'ils lèvent la cuisse ou l'aile... De la France, ils s'en moquent…Seule l'ambition personnelle est leur leitmotiv. Il y a toujours l'exception mais je ne le trouve pas... Un coup de balai et sans voiture de fonction pour les emmener à la gare de l'Est de Lyon et j'en passe ...

XV de France: Morgan Parra suspendu contre l’Écosse.
Il y a encore des joueurs Français qui jouent dans le top 14… Oui la colombe !

Le FN à fond sur la charte de la Manif pour tous
Un pour tous et tous perdu…

Avec ses raquettes, il transforme la neige en fresque géante
Je fais la même chose quand je fais pipi dans la neige... Mais je me fais discret ! C'est de l'art aussi non ce petit trou jaune au milieu d'une étendue de cristaux blancs... Du land art... L'art de faire n'importe quoi a du succès !

Exposition sur l'art cinétique chez Christie's à Londres
L'art cinétique c'est génial... C’est comme la poésie d’Incantada (Rire)

Le dernier album des Daft Punk gratuit sur le Net
C'est de la musique ça ! Du pompage à gogo et remixer au goût du jour... Ok ça marche mais ça ne court pas non plus dans nos mémoires symphoniques ! D'un autre côté la pop est de plus en plus tournée sur ce genre de sourdine sans aucun message !!

Dieudonné : Bouffon, qui t’a fait roi ?
Le roi de son propre tombeau tout en carton

Catherine Deneuve côtoie Louise Bourgoin et Joey Starr au défilé Etam
Un dinosaure lifté du collant sort d’une hibernation forcée.  Et le bad boy du cinéma français Joey Starr ... Ah c'est un acteur ? Dans la vie oui... mais devant une caméra j'en doute... Enfin il faudrait par apprendre et ne plus fumer ivrogne !

Robin Thicke et Paula Patton annoncent leur séparation
C'est qui ? Ah... Oui !
Robin des bois à une tête de brosse à chiotte avec ses lunettes trop grande, il va louper la cible sauf celles qui sentent la crevette! ... Et dans la vie à part ça il a fait quoi... Ah et pour PP ou Paula Patton profite ma fille les rides c'est le signe de la fin de ta carrière qui n'a jamais commencé celle de vivre comme tout le monde sans avoir besoin de montrer son cul et ses problèmes sentimentaux à la une... People = Peste

La cigarette électronique fait reculer le tabagisme en France
On déshabille Paul pour habiller Frère Jacques... Mais le résultat c'est que les poumons en prennent toujours plein la gueule comme la sécu... T'as encore fumé ivrogne et le ministre passe !

Nucléaire: faut-il rajeunir à tout prix les vieilles centrales ?
Je pensais me faire un lifting nucléaire ! C'est le moment, plus de rides, juste un tas de cendre ! Rien pour l'instant ne peut remplacer à 100% le nucléaire en France mais on ne fait rien ou si peu pour les énergies alternatives et renouvelables contrairement à d'autres pays... L'Allemagne avec sa politique 0 nucléaire revient au charbon c'est cool pour l'atmosphère et l'ozone... En France "on" utilisera jusqu'à l'accident cette énergie comme "on" pompera les énergies fossiles jusqu'à l'os... Et le gaz de schiste sera exploité car nous n'aurons pas d'autres alternatives... si on n'utilise pas le vent l'océan et le soleil à temps ! Quoique "on" nous ne dit pas tout...

Manuel Valls qualifié de petit monsieur par Laurent Wauquiez
Les nains de jardin cherchent blanche-neige sous la table de François premier.
Valls est un roquet hargneux qui a les dents longues à la culture hors sol, il a une revanche à prendre ce mec mais la politique c'est autre chose... Il fallait faire de la boxe quoiqu'il est à bout de souffle... Ouaf Ouaf !

JoeyStarr : « L’hôtesse a répondu avec mépris »
JoeyStarr je l'aime bien c'est curieux mais après tout il vit comme il a envie... Je devrais faire pareil, la prochaine je mettrai ma main au cul d'une hôtesse de l'air ! Un vieux fantasme...

Cyril Hanouna refoulé aux portes du studio de RTL
Ici on n'aime pas Hanouna.... Une odeur d'antisémitisme est dans l'air... Et la compagnie apprenez à écrire sans fautes sinon vous allez prendre le même charter qu'Hanouna ! C'est son concept d'émission de s'introduire là où l'on ne l'attend pas... Et faire le buzz ! C'est ça la tv d'aujourd'hui ! Peu importe le fond, c'est la forme qui compte ! La faute à l'audimat et aux téléspectateurs bouffeurs d'images avariées et de débats sans intérêts. Vive la pub car c'est elle qui fait vivre tout le monde ! Et en même temps qui pourrit les programmes tv. Je ne regarde plus la tv comme je regarde les yeux d'une fille car je m'attends au pire alors qu'avec une fille heu ben pareil, c'est de l'humour !

TPMP - Cyril Hanouna répond aux attaques de Laurent Ruquier !
Laurent devrait manger kasher et Cyril surveiller ses arrières... Un peu de détente car avec les salaires que vous avez, vous n'allez pas non plus vous plaindre d'indigestion... Car l'exigence de sainteté prônée par la Paf s'étend à tous les domaines de la vie, du plus collectif au plus intime... Un peu de respect car vous donnez une image négative sur votre personnalité en dehors du petit écran... À moins que !

NBA - Jason Collins, premier joueur sur les parquets NBA après un coming-out
Ah et alors... il vise mieux le panier que les hétéros ? Il gagne moins d'argent... plus ? On s'en fout...

Top Chef 2014 : Thierry Marx revient sur son clash avec Jean-Edern
Et d'être chauve c'est aussi un manque de respect envers les coiffeurs... Toi Chef le monsieur propre de la gastro populaire télévisuelle qui prône l'innovation sans conflit avec la tradition tu as du sushi à te faire... Et ce n'est qu'un jeu... Non ?

Brésil : un supporteur battu à mort à moins de quatre mois du Mondial
Et ça vous étonne ? Quand la majorité de la population ne peut pas bouffer d'un côté et que de l'autre on dépense des milliards pour 22 babyfoot qui s'en branlent pour la plus part ! Football tu as perdu ta vertu même dans ton paradis... Le Brésil !