« Je n’invente rien. Mais j’ai conçu un espace qui s’il n’est pas des plus étonnant me permet d’être au moins plus sincère avec le monde. » James Px.

.

.
Je suis Paris Bruxelles Nice Berlin Afrique Moyen Orient Je suis monde Je suis en vie Je suis ici

23 mai 2013

Hommage à Georges Moustaki

 

 Au milieu d'une divine comédie.
Je me retrouve dans un labyrinthe obscur dont la ligne la plus courte n’existe pas.
Je ne sais pas pourquoi.
Je ne trouve pas le sommeil.
Ai-je soif d’infini au milieu du chemin de ma vie ?
La terre est devenue ronde.
Alors comment ne pas tourner en rond ?
Les ombres se font plus intenses, et désormais, la lumière est grise sur la prairie solitaire.
Elle m’interpelle.

Et doucement, je reviens sur mes pensées.
Je ne sais pas pourquoi.
Je reste allongé immobile.
Je ne dis pas un mot.
Je pense à une journée froide d’un temps révolu.
Je ne sais pas pourquoi.
Le ciel est couvert d’un voile de mousseline d’étoiles voyageuses.

Depuis peu, le diable s’habille en ocre rose et noir, et ne réside plus au centre de la terre, mais sur une île volcanique et déserte à l'abri d'un autre temps.
Et par-delà les frontières imaginaires, sachez qu’un courant d’air qui marie une ocre rose d'Italie et une terre noire d'Inde donne naissance à de très beaux violines.
Je sais pourquoi.
Il n’en reste pas moins que le résultat peut être infini selon la conjugaison et la quantité des éléments; quoiqu’ils disent, quoiqu’ils fassent; ils se mélangent, malgré la distance qui les sépare.
Je ne sais pas pourquoi.
Et dans toutes ces turbulences terrestres, c’est dans ce chaos d’humilité irréversible, que cette nouvelle couleur violine apparait dans ses plus beaux habits de lumière.

Juste pour dire que dans la nature tout est possible.

Sur le fil mince du temps, tous les dogmes, peurs et fantasmes accumulés, parodiés et initiés par le culte ou la bien-pensante greffe, s’effaceront-ils avec raison ?
Si nous les diluons avec sagesse et amour, avons-nous besoin d’un visionnaire aveugle, d’une loupe ou d'une apocalypse ?

Cette réflexion frappe les façades les plus pâles et les plus noircies de cette grande maison en terre crue sans signes distinctifs.

L’envie d’ouvrir l’immense porte en bronze sculptée vers une divine comédie, pour laisser pénétrer la lumière, me brûle les sens; et par incidence, je cherche la clé dans la poussière d’un sol devenu difficile à fouler librement sans mettre un pied en enfer ou un genou à terre.
Et si la porte s’ouvrait elle nous écrirait cette poésie :

« Sans lumière
Il n’y a pas de couleurs
Sans couleurs
Il n’y a pas de gaietés
Sans gaietés
Il n’y pas d’espoirs
Sans espoirs
Il n’y a plus de vie

La lumière donne tout
Sans discriminations ni oxymore
Bleue ou rouge
Elle ne blesse jamais son ombre
Et ne cherche rien en retour

La lumière dans une lanterne
Ne demande jamais
Si vous êtes un ennemi
Ou un ami
Et ne se renie jamais
Même si la bougie
Parfois vacille
Même si le soleil
Parfois se cache
Même si les étoiles
Parfois ne brillent plus

La lumière ne nous quitte jamais
C’est nous qui la quittons
Donnant tout ce qu’elle peut donner
Alors que l’homme prend tout
Ce qu’il ne peut pas donner
La lumière ne perd jamais
Quant à l’homme
Jamais il n'aura le mot de la fin. »

Et le monde attend les éléments pour voir fleurir l’espérance et se forger la clé des champs.
Le vent finit de laver les nuages gris.
La pluie termine d’éteindre l’enfer.
La neige embellira les cimetières.
Le tonnerre annonce les bonnes nouvelles.

Le soleil nourrit la peau du sol, les arbres des villes et les prairies des campagnes.
Et au milieu de cette divine comédie, j'aperçois un champ de coquelicot, d’amour et de liberté nourrissant mon âme mes rêves.

Au revoir Georges Moustaki...

66 commentaires:

  1. Come_Backmai 23, 2013

    Il y avait un jardin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Come_Back
      When she comes back to consciencess all her memories have come back as well.

      Supprimer
  2. très bel hommage
    on a tous chanté ses chansons nous les anciens
    on est déjà demain
    je les connais par coeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous le connaissiez bien dans les Carpates !

      Supprimer
  3. merdesiles3mai 23, 2013

    Belle chanson!
    Bel écrit!
    J'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chanson restera
      Mon écrit surement pas

      Supprimer
    2. Votre écrit restera aussi, car l'écrit reste toujours une fois sorti. Surtout qu'il est très beau. C'est sûrement pour ça que j'aime aussi les champs de coquelicots, sourire.
      Bonne soirée

      Supprimer
    3. CHAMPDECOQUELICOTSmai 23, 2013

      Votre écrit restera aussi, car l'écrit reste toujours une fois sorti. Surtout qu'il est très beau. C'est sûrement pour ça que j'aime aussi les champs de coquelicots, sourire.
      Bonne soirée

      Supprimer
  4. CHAMPDECOQUELICOTSmai 23, 2013

    Un grand homme est parti...

    RépondreSupprimer
  5. Jean-Michelmai 23, 2013

    Très bel hommage, James
    @+

    RépondreSupprimer
  6. simplementdiremai 23, 2013

    Superbe hommage pour ce grand poete qui nous quitte . Il s'en va retrouver Brel,Barbara et Brassens. Merci pour l'héritage qu'il nous lègue, merci pour ses textes sa musique et sa voix, merci pour l'homme merci l'ARTISTE!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre charme est là... Il perdure ! Comme perdurera ses chansons...

      Supprimer
  7. PETITEVEROmai 23, 2013

    Merci pour ce bel hommage
    Un très grand chanteur...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais juste faire un coucou à cet homme de poésie qui m'a sans aucun doute initié à savoir regarder les choses à première vue insignifiantes...

      Supprimer
  8. Patricia-LaTarzannemai 23, 2013

    Un grand Poéte...devenu malgré tout
    immortel grâce à son talent !!!

    ..elles sont toutes belles
    mais voici Ma préférée


    Bonjour et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pendant que je dormais
      Pendant que je rêvais
      Voilà Pat la Tarzanne la brune
      Qui ne compte pas pour des prunes
      Sous le soleil ou la lune
      Et passe le temps
      Il n'y en a plus pour très longtemps

      Supprimer
  9. Superbe Hommage ...
    La Lumière ...



    Merci James ..

    Sissy*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si il est parti
      Il nous reste sa lumière

      Supprimer
  10. Morgalexmai 23, 2013

    "La lumière ne nous quitte jamais
    C’est nous qui la quittons..."

    Votre écriture est si vraie...

    ... sans détour...

    ... écorchée vive...

    Très bel hommage...

    ... oui, adieu, Monsieur Moustaki... que les vents vous bercent, désormais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écrire vrai paraît si simple que l'on a tendance à écrire faux...


      Entre l'écorce et les branches
      le tronc est parti
      avec les racines de sa poésie
      il nous reste ses feuilles...
      Et ses chansons

      Supprimer
  11. symphonie45mai 23, 2013

    Un grand homme ...bel hommage !
    Symphonie

    RépondreSupprimer
  12. Je ressens ce jour de sa disparition beaucoup de tristesse...
    Georges Moustaki était un chanteur que j'ai toujours écouté et apprécié énormément,ses chansons jamais ne s'éteindront...


    Pensées
    Merci pur ce partage James
    Amitiés
    Lysette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... Rien disparaît lorsqu'il y a un cordon poétique entre ceux qui restent et ceux qui partent !

      Supprimer
  13. lolaleretourmai 23, 2013

    juste MERCI ,
    j'adore
    bisous de lola

    RépondreSupprimer
  14. "La lumière ne nous quitte jamais
    C’est nous qui la quittons"

    Aucun rapport si ce n'est la similitude, je dis souvent:
    On quitte l'enfance mais elle ne nous quitte pas ...

    Et puis aussi:
    Ce n'est pas la vie qui passe vite, c'est plutôt nous qui passons vite dans la vie...

    Arf, j'aurais des compliments à faire !
    Merci, je me suis encore régalée à te lire.
    Belle suite et bisous.

    RépondreSupprimer
  15. Merci cher james px d'avoir rendu hommage à cet Homme un peu bohème et tellement poète...un chanteur que j'aime énormément et qui a laissé au fond de nos coeurs sa voix grave de métèque et sa guitare aux quatre vents....

    Alexandra

    RépondreSupprimer
  16. Marie-Rosemai 23, 2013

    encore heureux que qui que nous soyons ...poète - milliardaire - malade.... en pleine santé.... l'HOMME doit partir lorsque son heure sonne

    Merci pour ce bel hommage à Moustaki qui avait de très jolies chansons - qui était un grand poète

    RépondreSupprimer
  17. Merci James, pour cette touchante pensée au grand poète qui vient de nous quitter aujourd'hui ... il n'en reste plus beaucoup aujourd'hui dans ce monde un peu fermé de la chanson française.
    J'ai commencé à écrire quelques vers en hommage à ce pâtre grec pour qui j'avais beaucoup de tendresse.

    RépondreSupprimer
  18. Un très bel hommage à Moustaki, James Px !

    Je l'ai connu quand j'étais plus jeune grâce à ma soeur qui avait de nombreux disques de lui , et c'est avec plaisir que je l'écoute encore aujourd'hui ! Maintenant ce sera avec émotion...

    Merci pour ton partage

    RépondreSupprimer
  19. Merci de parler de GEORGES MOUSTAKI , j'ai beaucoup de tendresse pour lui

    il nous manquera c'est sûr!

    RépondreSupprimer
  20. L'écureuilmai 23, 2013

    Bien entendu, un poète nous quitte et nous sommes tristes. Vont-ils se retrouver ? Je l'espère pour eux, et pour nous.
    Merci d'y penser.

    RépondreSupprimer
  21. un très bel hommage poétique !

    bravo!

    RépondreSupprimer
  22. Merci à James !

    RépondreSupprimer
  23. queuedecerisemai 23, 2013

    merci pour ce bel hommage
    un grand homme vient de nous quitter
    j'adore cette chanson
    amitié sincère
    yvonne

    RépondreSupprimer
  24. CIELBLEU69mai 23, 2013

    Bonsoir James,

    Un grand poète est parti, une étoile s'est éteinte.

    Amicalement

    Gérard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, l'étoile de la poésie ne s'éteint jamais !

      Supprimer
    2. On finit tous par partir... Pour renaître sous la forme d'un souvenir

      Supprimer
  25. pierrot-lunairemai 23, 2013

    Un de ceux qui auront bercé mon enfance et mon adolescence. Un grand monsieur de la chanson qui nous quitte.
    Salut Georges, passe le bonjour aux copains poètes là-haut. Merci pour eux.

    Cordialement.

    PL

    RépondreSupprimer
  26. EmelleJiemai 24, 2013

    Parole de Ma Liberté:

    Ma liberté
    Longtemps je t'ai gardée
    Comme une perle rare
    Ma liberté
    C'est toi qui m'a aidé
    A larguer les amarres
    Pour aller n'importe où
    Pour aller jusqu'au bout
    Des chemins de fortune
    Pour cueillir en rêvant
    Une rose des vents
    Sur un rayon de lune

    Ma liberté
    Devant tes volontés
    Mon âme était soumise
    Ma liberté
    Je t'avais tout donné
    Ma dernière chemise
    Et combien j'ai souffert
    Pour pouvoir satisfaire
    Toutes tes exigences
    J'ai changé de pays
    J'ai perdu mes amis
    Pour gagner ta confiance

    Ma liberté
    Tu as su désarmer
    Toutes Mes habitudes
    Ma liberté
    Toi qui m'a fait aimer
    Même la solitude
    Toi qui m'as fait sourire
    Quand je voyais finir
    Une belle aventure
    Toi qui m'as protégé
    Quand j'allais me cacher
    Pour soigner mes blessures

    Ma liberté
    Pourtant je t'ai quittée
    Une nuit de décembre
    J'ai déserté
    Les chemins écartés
    Que nous suivions ensemble
    Lorsque sans me méfier
    Les pieds et poings liés
    Je me suis laissé faire
    Et je t'ai trahi pour
    Une prison d'amour
    Et sa belle geôlière

    RépondreSupprimer
  27. Entre-lacmai 24, 2013

    Ah ce métèque là ...comme je l'aimais !

    Merci

    RépondreSupprimer
  28. -Aurore_Boreale-mai 24, 2013

    Je ne sais pas pourquoi
    Mais lorsque je lis cela
    Je me dis
    Qu'il n'est, peut-être
    Pas trop tard...

    Merci à vous
    pour ce que vous a inspiré notre Georges Moustaki aimé

    Nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons le temps sans l'avoir
      car nous n'avons pas l'heure de la fin

      Supprimer
  29. Dans votre poème,la vie et la mort s'enlacent si étroitement qu'on ne sait d'où pourrait jaillir une lumière...

    Peut-être de l'espoir qu'un jour l'homme comprendra qu'il n'aura jamais le dernier mot,et qu'il garde sa place et seulement sa place sur cette terre.Alors seulement,il lui sera donné d'apercevoir "un champ de coquelicots"..

    Merci,James,pour cette écriture que la disparition de Georges Moustaki vous a inspirée...

    Nyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jeune facteur est mort... Il n'ira plus sur les chemins...

      Supprimer
    2. La vie la mort la lumière
      le tout s'imbrique
      le tout est d'essayer
      de gérer l'émotion
      pour en avoir conscience...

      Merci pour le facteur
      Sublime
      L'amour ne peut plus voyager
      Il a perdu son messager...

      Supprimer
  30. Au revoir Georges

    RépondreSupprimer
  31. J'ai aimé ce long champ d'adieu au revoir Georges de nos jeunesses

    RépondreSupprimer
  32. Je n'ai pas compris le rapport entre ce texte et la disparition de ce grand artiste ? Il y en a-t-il un ?

    RépondreSupprimer
  33. Rebelle13mai 24, 2013

    Merci pour Georges(prénom choisi par Moustaki pour Brassens).
    Merci.

    RépondreSupprimer
  34. Félicitation pour ce com, Le métèque était aussi un qui avait la gueule, les cheveux au quatre vents, et les mains qui avaient touché tout ce qui portait jupon, c'est un artiste que j'aime beaucoup parce que c'est avant tout un poète... les poètes ne meurent jamais. Je dirais à sa famille qu'il n'est pas mort, car c'est un poète... humblement il est venu, humblement il est parti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui je suis d'accord !
      la poésie n'appartient pas à l'humanité mais à l'univers ou plutôt l'univers est poésie oui une variante la poésie fait sensation et plus véridiquement l'amour est sensation !
      La poésie dépasse l'homme c'est l'amour qui le caractérise, la poésie n'étant qu'un outil qui appartient à la matière et non pas à l'homme...
      Bon et si j'allais faire un café !

      Supprimer
  35. Merci James pour ce beau hommage!...

    Adiu Poète!...

    RépondreSupprimer
  36. Un très bel hommage pour ce poète que j'aimais beaucoup...!

    RépondreSupprimer
  37. " Si nous les diluons avec sagesse et amour, avons-nous besoin d’un visionnaire aveugle, d’une loupe ou d'une apocalypse ?"

    James, c’est vrai. C'est par la sagesse et l'amour que je me distingue de l'Univers matériel et encore plus exacte, c'est par la dilution de ces deux valeurs que je peux remettre les choses en place pour un retour au tout premier d'abord.

    Et ensuite vous ajoutez:
    "La lumière donne tout
    Sans discriminations ni oxymore
    Bleue ou rouge
    Elle ne blesse jamais son ombre
    Et ne cherche rien en retour "

    James, vous avez encore raison, la lumière se laisse prendre dans l'engrenage des choses en donnant tout et à une multitude de successions qui s'adossent à une perception sans commencement ni fin. Elle est généreuse et à travers son mouvement n'exige aucun intérêt, sauf l'accumulation d'énergie utile à l'évolution de la vie.
    Dans ce texte "Merci à Georges Moustaki "vous décrivez cette philosophie très explicite qui aspire aux nombreux degrés de la matière et de la vie.
    En plus, vous avez choisi un texte philosophique très fort pour faire hommage à Georges Moustaki... Que la matière que je reconnais évidente, juste et hautaine le berce pour toujours dans sa grandiose harmonie...
    Je vous remercie pour ce très beau texte sagesse bien structuré.
    Félicitations
    Amicalement
    Jean Ioannis Bozikis

    RépondreSupprimer