« Je n’invente rien. Mais j’ai conçu un espace qui s’il n’est pas des plus étonnant me permet d’être au moins plus sincère avec le monde. » James Px.

.

.
Je suis Paris Bruxelles Nice Berlin Afrique Moyen Orient Je suis monde Je suis en vie Je suis ici

11 févr. 2018

Les intouchables

Au service secret de sa majesté
Avec force et conviction
Amour et dévotion
L'ingrat populaire
Qu'il me semble incarné
Sans sur mesure au revers
A ramé à travers champ
Toute cette sainte semaine
Sous la neige et le vent
Sur une rivière d'argent
Qui coulait à contre sens
Entre les pis d'une vache à lait
Pour une poignée de confettis

Projectiles noirs et blancs
Offensifs et instructifs
Des antisèches
Écrites pendant ma pose
Que je vais balancer sur le champ
À la gueule de tous ces petits chefs
Gras comme des moines
Ou maigres comme des coucous
Qu'on paye
Au prix fort
Pour le moindre effort
Qu'ils réussissent ou pas
Leurs régimes démocratiques

Vous allez me dire
Ce sont tous les mêmes
Peu importe
Mais il est vrai
Que l'ange d'or sur sa pyramide
A déjà la tête dans la sphère
Vous voyez le petit blond
Avec la main de sa mère
Et son pouce dans l'hémisphère
De tous ces intouchables
Qui changent de fauteuils
Comme de chaussettes

Chers et tendres hauts fonctionnaires
Proche du Châtiment d'Hugo
Je vous propose
Le Chat botté de Perrault
Pour vous envoyer sur les roses
Et lors de votre ascension
Vous lirez et relirez
Mes antisèches
À l'heure où madame
Se brossera les dents
Avec la salive de son amant
Et en regardant
En podcasts les reines du shopping
Elle vous taillera une pipe posthume
Et en poil de chamelle un costume
Avec en toile de fond
Chérie j'ai rétréci ton budget
Ton fils vient d'être admis à l'ENA
Et soudain toutes vos larmes ruisselleront
Sans s'élever
Jusqu'aux toilettes de l'assemblée
Et madame pipi tirera la chasse

Au bout du tunnel
L'intouchable n'a plus de temps
Si ce n’est pour pleurer
Dans les jupes de maman
Et au micro d’un « Paruvendu »
Qui sert désormais d'isolant
À son ex femme de ménage

Trois petits pas par devant
Comme tous les sans domiciles
Fixes insalubres ou mobiles
Cette semaine l'ingrat populaire
A consumé le plus froid
Passer du lyrique à l'ironique
De l'émotion à l'humour
Les citrons font du jus
Le savon fait des bulles
Ma gorge fait des siennes
Et mes poumons ronronnent
Comme un chat sauvage

Quoiqu'il en soit
Pourquoi écrire
Quand le cœur sonne creux
Pourquoi courir
Après un morceau de cuir rouge
Si tu es dans un courant d'air végan
Ou après un ballon
Si tu es plus intelligent que lui

Rappelez-vous
Que l'apparence séduisante que génèrent
Tous ces fantômes visibles en plein jour
Est destinée à te pomper les poches
Lorsqu'elles sont pleines
Et l'esprit quand elles sont vides